Emeraudia, monde miroir

Sans que vous le sachiez il existe un monde parallèle à la terre. Il est son exact opposé, sans guerre, ni crime... Pourtant cette utopie n'est préservée que par l'intervention de certaines personnes aux pouvoirs magiques. Devenez l'un d'eux !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Anzu Kurando [fiche terminée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anzu Karundo
Humain
Humain
avatar

Messages : 31

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 2

MessageSujet: Anzu Kurando [fiche terminée]   Ven 29 Juil - 15:32

Nom : Karundo.

Prénom : Anzu.

Race : humaine.

Age : 26 ans.

Apparence :

Anzu est une jeune femme d’origine japonaise, et selon les critères esthétiques de la culture nipponne, elle représente la beauté parfaite. Sa peau est blanche, qualifiée de pure, lisse, sans la moindre imperfection, ce qui est lié à un mode de vie, une alimentation des plus saines. Une superbe chevelure auburn, lisse et douce encadre un fort joli minois, de grands yeux en amande qui reflètent la beauté de son âme. Son regard le plus souvent malicieux captivant transcende d’ailleurs totalement sa beauté extérieure, ce qui n’est pas rien. Ses lèvres pleines et charnues et un petit nez aquilin achèvent ce portrait charmant. Une taille fine, une chute de reins à damner un saint, de longues jambes finement galbées forment un corps musclé sans excès.

Techniquement, Anzu est une femme assez grande pour le peuple japonais, mesurant précisément un mètre et soixante-dix centimètres, ce qui n’est pas néanmoins jugé d’anormal, pour un poids mince de soixante kilogrammes, vu que les muscles pèsent bien plus que les autres composantes du corps. Au niveau vestimentaire, elle aime porter de longues robes et des habits parfois plus masculins, du moins davantage neutres mais toujours amples afin de ne pas gêner ses mouvements d’une fluidité parfaite. En combat, elle porte une tenue moulante noire et or qui met son corps en valeur. Quand elle travaille en laboratoire, elle porte la blouse blanche classique des scientifiques, des bottes et des gants en caoutchouc et des lunettes rondes dites atomiques.

**********

Armes : un fusil laser qui fait pfuit et pfiut.

Pouvoirs : contrôle de robots, champs de force.

Couverture : ingénieur en robotique appliquée d’avant-garde.

**********

Caractère :

Anzu est une jeune femme ouverte d’esprit, qui ne refuse rien et est même plutôt curieuse des énigmes de ce vaste univers, même si ses recherches tellement spécialisées l’ont amenée à ignorer un peu trop les autres domaines de savoir, ce qui fait qu’elle a parfois un peu l’air de débarquer d’une autre planète, concernant tout ce qui touche à la mode, au cinéma, à la culture en général. Plutôt malicieuse, elle ouvre de grands yeux étonnés à chaque fois qu’elle se retrouve confrontée soit à une découverte apportée par un tiers, dans n’importe quel domaine, soit quand quelqu’un se moque ouvertement d’elle, soit quand on la flatte ou même quand on tente de la séduire. Anzu a alors tendance à mâcher un bubble gum pour signifier qu’elle ne peut qu’écouter son interlocuteur, bottant ainsi en touche, soit en affichant un grand sourire tout en envoyant son cynisme et une ironie offensive parce que finalement, elle a une machine qui peut la renseigner à tout instant et donc, être une encyclopédie sur jambes, ça ne sert pas à grand-chose.

Sous ses airs amicaux, elle n’apprécie guère les personnes arrogantes et peut leur faire manquer d’air au sens littéral du terme en employant de façon subtile ses champs de force, ce qui a toujours l’immense bénéfice de faire taire les snobs et les belliqueux. Au besoin, ses champs de force peuvent forcer un individu hostile à reculer loin, loin, ou à l’écraser comme une tomate entre deux champs opposés.

Anzu ne connait ni les remords, ni les scrupules, elle peut tuer sans regret mais elle ne le fait néanmoins qu’en état de légitime défense, qu’en tout dernier recours. Même ses robots n’ont pour ordre que de blesser, au moins au début d’un combat, sauf si elle reçoit un ordre explicite de l’Agence. C’est une femme courageuse qui sait quand son coéquipier est en train de « méditer » et s’il a besoin d’être alerte, elle peut le réveiller de façon immanquable grâce à une technique ancestrale, le coup de coude dans les cotes flottantes. Facile à vivre, Anzu aime le karaoké, tremper ses lèvres dans le saké, la cérémonie du thé, et tout ce qui touche à son coté fleur bleue. Elle aime être séduite constamment et éconduire son coéquipier. Très travailleuse, elle sait aussi se ménager des moments détente, de shopping, et des moments où elle « bulle », où elle ne fait donc absolument rien. Son entourage s’aperçoit très vite que sa vie intime est d’une opacité totale et que son adresse officielle est fausse. Elle partage le cynisme de son coéquipier pour les institutions surveillées par l’Agence mais n’en fait pas non plus une fixation, tant que ça n’entrave pas sa liberté d’action.

Histoire :

Anzu est née d’un père chercheur scientifique renommé et d’une mère au foyer, à Tokyo, un beau jour de printemps. Le taux d’humidité était faible et les petits oiseaux mourraient d’asphyxie dans le ciel pollué de la ville. Une bien belle journée pour une naissance, en effet. Malgré les efforts de plus en plus désespérés de ses parents, et même des demandes toutes refusées d’adoption, Anzu demeure fille unique. Très tôt, elle développe une intelligence vive remarquable et une beauté qui s’épanouirait telle une fleur rare, qui fait que ses parents rêvent de la voir devenir une secrétaire d’élite pour un patron fortuné qu’elle réussirait à prendre pour époux. La petite Anzu rêve pour sa part de marcher dans les pas de son père en devenant à son tour une scientifique. Son père pourtant très austère éclate de rire à chaque fois que sa fille lui dit cela. Une fille savante, n’importe quoi ! Anzu prend ça comme un défi, elle affronte année après année le machisme de la société et devient une adolescente première en classe, surdouée dans les sciences. Son père ne croit toujours pas en elle, mais elle s’accroche coûte que coûte, parvenant à concilier ses études, le sport puisqu’elle excelle dans le karaté qui lui apporte plus de discipline mentale, et la légèreté des jeunes de son âge, les moments de détente, le shopping et les râteaux pour les apprentis séducteurs.

Adulte, Anzu s’est déjà hautement spécialisée dans la recherche robotique et les champs de force, mettant au point une interface neurale avec l’aide d’un rival devenu son associé. Son père alors retraité doit reconnaître qu’il s’était trompé au sujet de sa fille surdouée, un grand moment pour Anzu. Elle s’aperçoit alors que cette interface ne fonctionne qu’avec leur cerveau respectif calibré d’une certaine façon, qu’il leur permet de contrôler des robots ultra perfectionnés et largement en avance sur le temps. Une véritable révolution qui pourrait changer le monde. Elle pousse ses recherches pour permettre à d’autres individus de bénéficier de ces pouvoirs exceptionnels lorsque plusieurs gouvernements tentent de leur voler par la force leurs découvertes, y compris le gouvernement japonais. Ses robots massacrent les troupes ennemies, puis son associé et elle sont recrutés par l’Agence qui fait exploser leur laboratoire. Rapatriée à Emeraudia avec sa famille, son associé et la famille de ce dernier, Anzu accepte volontiers de travailler pour l’Agence, partant ainsi à la découverte de ce nouveau monde.

Les Robots :

Pour construire, réparer et renforcer ses robots, Anzu a besoin d’une usine miniature qu’elle a installée dans son laboratoire souterrain, au quartier général de l’Agence. Elle peut téléporter à loisir tout robot et équipement de renforcement de là-bas, mais uniquement là où elle se trouve, et après un certain délai lié au refroidissement du système de téléportation. Elle ne peut pas s’en servir pour se téléporter ou téléporter un être vivant, uniquement ses robots. A noter qu’une fois détruits, les robots sont téléportés d’office à l’usine où ils sont aussitôt recyclés pour être reconstruits à moindre coût.

Il y a d’abord les Ouvrières Unités Espionnes Pratiques, les OUEP, des tout petits robots qui comme leur nom l’indique, espionnent en rampant ou volant. Anzu peut en commander une dizaine en même temps. De la taille d’une fourmi, ils transmettent ce qu’ils voient et entendent mais n’ont pas un champ de perception très important, ni une grande autonomie.

Viennent ensuite les Robotiques Drones Véloces, les RDV, tournés uniquement vers le combat. Anzu peut en contrôler trois en même temps, ils sont son infanterie légère. Une fois renforcés, leur quadri-laser fait des dégâts conséquents chez l’ennemi, et ont une précision chirurgicale. Leur blindage est léger mais avec l’ajout de champs de force, ils sont redoutables. Leur fabrication demande des matériaux très basiques et recyclés à partir de déchets domestiques.

Viennent ensuite les Robots Eléments Protectors, les REP, qui sont orientés vers le combat mais aussi vers la réparation sur place des autres unités robotiques. Anzu peut en contrôler deux en même temps, ils sont son soutien technique même si leurs doubles lasers rotatifs font aussi de sérieux dégâts, mais de façon plus létale que les RDV, moins précise aussi. Les REP tuent plus rapidement, de façon moins contrôlée leurs cibles. Leur blindage est également un peu plus conséquent.

Vient enfin le Robot d’Assaut Suprême, le RAS qui a un blindage très fort et une puissance de feu immense, avec ses canons lasers lourds et même une artillerie de mini-missiles dévastateurs téléguidés sur le dos. Anzu ne peut en contrôler qu’un à la fois, c’est la puissance de feu sans nuance, qui peut vaporiser toute vie dans son champ d’action.

En combat, Anzu peut donc contrôler jusqu’à six robots, trois RDV, deux REP et un RAS, les OUEP ne comptant pas dans ce calcul même s’ils peuvent être très pratiques aussi en combat, en localisant un ennemi caché, par exemple.

**********

Avatars pris ou réservés : une chanteuse ou une mannequin japonaise, je ne sais plus son nom.

Ou avez-vous connu le site / Qui vous en a parlé : refonte de personnage.^^


Dernière édition par Anzu Kurando le Ven 29 Juil - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raëlle McLairg
Ange
Ange
avatar

Age : 27
Messages : 4681
Age du personnage : 22 ans
Pouvoir(s) : Contrôle les éléments et les sentiments
Arme(s) : Dagues

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 9

MessageSujet: Re: Anzu Kurando [fiche terminée]   Ven 29 Juil - 18:01

C'est deux pouvoirs maximum Smile
Tu pourras gagner le troisième avec les points ^^

*je dis pas bienvenue, vu que c'est une refonte XD*

_________________
    bold and young
    BLOW A KISS AND FIRE A GUN
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/
Anzu Karundo
Humain
Humain
avatar

Messages : 31

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 2

MessageSujet: Re: Anzu Kurando [fiche terminée]   Ven 29 Juil - 21:01

Oki, édité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anzu Kurando [fiche terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anzu Kurando [fiche terminée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emeraudia, monde miroir :: Le début ne laisse pas présager la fin. :: Fiches :: Fiches des personnages-
Sauter vers: