Emeraudia, monde miroir

Sans que vous le sachiez il existe un monde parallèle à la terre. Il est son exact opposé, sans guerre, ni crime... Pourtant cette utopie n'est préservée que par l'intervention de certaines personnes aux pouvoirs magiques. Devenez l'un d'eux !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ~~Daniel Burton~~

Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel Burton
Humain
Humain
avatar

Messages : 647
Age du personnage : 24 ans
Pouvoir(s) : contrôle et métamorphose animaliers
Arme(s) : fouet

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 2

MessageSujet: ~~Daniel Burton~~   Ven 9 Juil - 19:15

Nom : Burton

Prénom : Daniel

Race : Humain

Age : 24 ans

Apparence : (cf photo) Bien bâti (sa couverture le fait travailler au grand air), de taille moyenne pour un garçon, ses yeux sont bleus et les cheveux, courts et blonds. Il porte le bouc de temps à autre.

Signes particuliers : (Non obligatoire)

**********

Armes : Fouet

Pouvoirs :
"Don de la Nature"

niveau 1
: Contrôle des animaux (communs)

niveau 2 : Métamorphose animalière (animaux communs)

niveau 3 : Bestiaire de la Création
Daniel a accès à la métamorphose et au contrôle de toute espèce vivante organique, ce qui inclut les humanoïdes, les espèces disparues, celles dites mythiques et des animaux communs de taille différente de la normale. Bien sûr, ce n'est pas parce qu'il en a théoriquement le pouvoir qu'il le pourra. En effet, plus la créature visée sera complexe et imposante, plus Daniel éprouvera de difficultés pour la manipuler ou lui ressembler Contrôler une dizaine de rats n'est pas la même affaire que 3 dragons arhem. Ce sera impossible, voire dangereux pour lui.


Couverture : Eleveur en dehors de la capitale

**********

Caractère : Daniel n'est ni exubérant, ni un bavard. Son vécu sur Terre explique une tendance au repli sur soi (il était tellement vain d'alerter la population sur les souffrances animales quelqu'elles soient, les mauvaises actions étaient trop banalisées pour émouvoir à force). Les filles peuvent jalouser le fait qu'il accorde plus d'attention à ses protégés qu'aux atours qu'elles afficheraient pour lui plaire.

Histoire : Une enfance tout ce qu'il y a de plus commune et sans tapage à Indianapolis (Etats-Unis) par des parents aimants mais trop discrets et trop soucieux de ne pas blesser autrui pour affirmer des convictions hors du domicile familial (et encore ! Il n'aurait pas fallu qu'on puisse les voir par la fenêtre ! ). Daniel intègre ce comportement à avaler des couleuvres même si intérieurement, il bout contre l'indifférence à l'égard des cruautés animales ou contre la banalité du crime, parachevée par le constat qu'on fît souvent plus de cas des criminels que des victimes (pensez-vous, une fois passées de l'autre côté, elles ne souffrent plus ! ). Cependant, l'insuffisance rénale sévère de sa mère, fruit d'une longue exposition professionnelle à des produits chimiques considérés en dépit du bon sens sanitaire, bouleverse le train-train du garçonnet. Seule une greffe de rein sauverait sa mère. Sachant qu'il fallait monnayer une plus grande priorité sur la liste d'attente en corrompant les autorités compétentes, payer l'opération et le suivi du traitement, au vu de leurs conditions humbles, la mère de Daniel finit par s'éteindre d'avoir trop attendu, après une série d'hémodialyses éprouvantes et inconfortables pour n'importe quelle vie humaine. Son époux suivit peu après, ayant perdu le goût de vivre malgré ce fils qui l'exhortait d'y croire encore bien que lui-même n'en fût pas totalement convaincu.
Vous avez 14ans, vos économies sont maigres, et votre famille est réduite à néant, qu'auriez-vous fait ? Il tenta de survivre, de petits boulots en petits boulots, de canapés prêtés par des collègues de travail en bancs publics, les sens aux aguets pour éviter d'être dépossédé de son peu de biens. Et un jour, ses pas le menèrent près d'une impasse mal famée où il entendit des cris d'excitation et des sons méprisants. Se rapprochant, il aperçut 3 jeunes dont 2 visiblement armés (sans doute les seconds du 3e) : l'un d'une batte de baseball, l'autre d'une chaîne. Ils acculaient un homme qui semblait tout droit sorti des quartiers d'affaire. Il finit par entendre :

??? : Hé les gars ! Ce rupin est un écolo taré de nouvelles technologies ! Vous imaginez l'oseille qu'on pourrait se faire avec son jouet à panneau solaire miniature ?!
??? x 2 : Oh oui Boss !

Daniel ne se sentait pas le cœur à laisser un homme se faire aussi inégalement ratatiner. Ce serait de l'inconscience mais sa morale l'y poussait : il aiderait cet inconnu à qui la vie avait visiblement souri jusque là même si lui même était désarmé et ne connaissait sérieusement aucun art de combat. Il irait à l'instinct...

Il sortit de sa cachette pour se placer juste devant son "protégé" du moment. Il fut accueilli par des rictus.

Celui que Daniel pensa être le chef : Mais t'es qui toi le plouc ?
Les seconds en choeur : plouc plouc plouc !!!
_*le plus calmement du monde* Juste quelqu'un qui vous trouve bien trouillards pour avoir besoin d'être trois et armés pour vous faire un privilégié...
Boss : Retourne chez ta mère petit pour y jouer les super héros avant qu'on te fasse bobo... *schplaf*
Daniel venait de lui administrer un direct du droit pile dans le sternum. Le chef eut un pas de recul, se tenant la blessure à deux mains jusqu'à ce que l'une arrive à claquer des doigts, donnant le signal aux sbires d'attaquer.

Daniel toujours concentré, entendit la chaîne siffler dans l'air et la batte tapoter gentiment la main de son possesseur. Tout comme il finit par percevoir un grognement sourd dans un recoin obscur de la ruelle. Un mastif famélique surgit de sa cachette pour se ranger aux côtés de Daniel, sans que ce dernier soit le plus inquiet du monde. Le supposé riche inconnu haussa un sourcil, l'air intéressé, devant ce qui venait d'arriver. Le chien grognait et montrait les crocs sans retenue.

_Voilà qui rééquilibre la balance...

Les deux sbires se regardèrent. Leur boss était déjà à court de souffle mais surtout, bien que maigre, le chien n'en gardait pas moins l'air féroce. Daniel savait visiblement cogner selon eux et le rupin pouvait se révéler moins inoffensif que prévu.

Sbire 1 : On s'casse patron !
Boss : *entre deux halètements* Je vous ordonne de rester !
Sbire 2 : Et moi ma mère m'ordonne de revenir vivant pour le dîner !

Les 2 acolytes soulevèrent leur chef pour s'enfuir à toutes jambes.

Daniel ignora l'homme qu'il venait d'aider pour s'accroupir près du chien qui s'était assis. Il flatta sa tête dans un "merci ami".

L'inconnu : Hum, je sais que les ordres sont de ne jamais passer dans les zones non sécurisées seul mais c'est pour ce genre d'inconvénients que j'évite à mes collègues de venir dans ces zones. Connais-tu ce chien ?
_Non, c'est la première fois que je le rencontre...
L'inconnu : Intéressant, très intéressant ! Mon garçon, déjà, merci pour la rigolade ! Tu m'auras évité de me montrer en spectacle, ce que mes supérieurs auraient désapprouvé très fortement ! J'aurais du travail à te proposer, j'ai besoin de gens comme toi.
_Merci monsieur, j'en ai déjà un.
L'inconnu : Mon travail est très spécial et tu mènerais une vie plus douce qu'ici.
_J'ai passé l'âge qu'on me conte des fables.
L'inconnu : Mais ne te lasses-tu pas de courir d'un travail à un autre et de devoir dormir sous les ponts d'un demi-sommeil ?

La foudre qui serait tombée sur Daniel ne l'aurait pas plus stupéfié que cet homme qu'il n'avait jamais remarqué auparavant avec ses paroles malheureusement véridiques. Le mastif perçut le malaise du jeune homme et se mit à grogner contre le fauteur de troubles.

L'inconnu regarda le chien, murmura un énième "intéressant !" et lui sourit avec un regard déterminé on ne peut plus expressif. L'animal se tut, le regarda dans les yeux et semblait sentir quelque chose d'inhabituel émanant de lui sans que Daniel n'en perçut ne serait-ce qu'une miette. Il finit par acquiescer, se rapprocher de l'homme et lui lécher brièvement la main avant de retourner auprès de Daniel qui avait remarqué le manège du chien.

_En tout cas, lui vous fait confiance. Comment savez-vous ?
L'inconnu : L'observation petit, c'est mon métier !
_Je ne vous ai jamais vu pourtant.
L'inconnu : Disons que j'ai un don.
_Depuis combien de temps ?
L'inconnu : Deux semaines...
_Et l'altercation de notre rencontre ?
L'inconnu : Ah ça, je te jure, ce n'était pas prévu ! Je te propose une nouvelle vie où ton gîte est pour ainsi dire tout trouvé, la rémunération plus intéressante que celle actuelle et où tes idées pourront s'épanouir conformément aux nôtres.
_Qu'ai-je qui vous plaise tant ?
L'inconnu : Hum, ça je ne peux te le dire plus précisément que si tu acceptes de me suivre et d'embrasser une carrière, disons, dans la protection du territoire et du peuple. Un peuple très différent d'ici, je viens de loin. Mon métier me fait voyager.
_Et le peu de braves gens que j'ai rencontrés dans mes dernières errances ?
L'inconnu : On les préviendra, tout comme les quelques formalités administratives pour ton micro foyer placard acquis il y a peu par exemple.

Daniel posa ses yeux sur le mastif, ce chien dans un état misérable qui a pourtant pris fait et cause pour lui, un jeune paumé dans la ville. L'inconnu comprit tout de suite :

_Il pourra venir, ne t'en fais pas. Certains d'entre nous ne peuvent travailler sans un familier, quand ils ne sont pas eux-même suffisamment bestiaux pour !
Il rit tout seul.

Daniel leva les yeux au ciel, l'air pensif. L'inconnu s'approcha de lui pour lui poser la main sur l'épaule.

L'inconnu : Ici, tu ne peux faire grand chose pour améliorer cette société. Là où je veux t'emmener, tu auras des papiers on ne peut plus en règle, un examen médico-scientifique et une formation pour ton travail. Tu verrais des résultats peu après la fin de ton "stage".

"C'est vrai" pensa Daniel. "Après tout, qu'est ce qui me retient ici ? Et s'il était mauvais, le chien l'aurait senti... ".

Daniel tendit la main droite silencieusement vers cet homme qui promettait du changement dans sa vie, main qui fut tout de suite serrée avec beaucoup de chaleur. En même temps, l'homme vérifia qu'ils étaient tous les trois seuls et tira une sorte de talkie walkie futuriste miniature de sa veste pour appuyer sur un gros bouton bleu.

Aussitôt une lumière parut derrière eux, vers les profondeurs de la ruelle. Ils en approchèrent et Daniel vit comme un monde derrière ce monde-ci. Il ne put s'empêcher d'ouvrir de grands yeux ronds. L'homme le poussa en avant, puis le chien et il ferma la marche. Ceci fait, la porte disparut et Daniel ne savait plus où poser ses yeux entre des tours d'un genre tout autre que celui des buildings, une verdure luxuriante qui entourait le site et une population diverse et variée !

L'inconnu : Mon garçon, bienvenue sur Emeraudia, la soeur de la Terre !

Le trio s’avança plus à l’intérieur de cette impressionnante bâtisse qu’avait remarqué en premier Daniel. A peine franchi le seuil de la porte, une boule de nerfs humanoïde en blouse blanche, qui devait être à peine plus haute que le mastif mais présentait comme particularités outre sa taille, d’avoir deux longues oreilles pointues et une chevelure d’un rouge flamboyant insolent, leur sauta dessus, et plus précisément sur l’homme inconnu :

??? : Vivi !!! Par l’Enfer, qu’est ce que tu n’as pas encore fait !!! Tu finiras par te faire tuer ou blâmer à ne pas suivre le protocole !
Vivi : Mais Pupuce pas si fort ^^’’ Et j’aurais pu m’en sortir tout seul !
Pupuce : Y a pas de « pupuce » qui tienne !!! *affichant un grand sourire à Daniel* Bonjour toi ^_^ *et se tournant vers le mastif* et puis toi aussi… AHHHHHHHHHHH par les démons mais qu’est-il arrivé à ce chien ??? Jeune homme, j’espère que ce n’est pas de votre faute >_<
Vivi : *se précipitant au secours du Terrien* Il n’y est pour rien, ce chien nous a trouvés !

Daniel, passée la légère frayeur de cette bombe à retardement qui menaçait de lui exploser à la figure, ne put s’empêcher d’être agréablement surpris d’un constat : Cette scientifique, à en juger par la blouse, s’inquiétait du sort du chien.
Pupuce : Vivi, va te doucher ! Et bien froide l’eau ! Jeune homme et toi toutou suivez-moi ^_^
Vivi : Mais… ^^’’’
Pupuce : ON NE DISCUTE PAS !
Vivi : *petite voix* D’accord v_v’’

Daniel suivit, non sans une arrière pensée d’appréhension sur ce qui les attendait, cette fille ou cette femme à travers un dédale de couloirs propres comme des sous neufs. « pupuce » parlait à une sorte de montre à son poignet :

Pupuce : Carrie, je souhaite que vous me fassiez parvenir le b.a.ba de l’examen médical d’entrée, que vous me réserviez un robot hypnotique d’histoire condensée et que vous me fassiez monter un repas hyperprotéiné et hypercalorique pour gros chien, j’ai un mastif qui est en dénutrition c’est horrible à voir ! Faites venir ma Choupi pour qu’elle l’ausculte !
Carrie : Oui madame.

Après 4 ou 5 couloirs, 3 étages et 10 portes passées, le nouveau trio pénétra dans un vaste bureau, donnant sur un laboratoire via un sas d’entrée. Le matériel commandé s’y trouvait déjà et le chien ne se fit pas prier longtemps pour dévorer goulûment le gros bol laissé à son intention.
« Pupuce » invita Daniel à s’asseoir et en fit tout autant en face de lui.

Pupuce : Mon pauvre garçon, je suppose que tu ne sais même pas dans quoi tu es tombé… Comment t’appelles-tu ?
_Daniel et effectivement, je ne vois pas où je suis. Je sais juste que je ne rêve pas et que je n’ai ni bu ni fumé quoi que ce soit qui expliquerait mes visions.
Pupuce : C’est pour ça que j’ai demandé un robot hypnotique d’histoire condensée au cas où *montre un boîtier noir d’où partent deux écouteurs* J’ai pris cette liberté pour que tu mènes ta nouvelle vie au plus vite. Le jour, tu suivras ta formation, la nuit tu écouteras ce boîtier.
_Et je dors quand ?
Pupuce : C’est ça le côté génial de cette machine ! Elle ne t’empêche pas de dormir mais te glisse à l’oreille tout ce que tu dois savoir de notre Histoire pour comprendre ce monde et son vocabulaire spécifique. Par contre, comme tu as beaucoup à apprendre, ton sommeil ne sera pas réparateur à 100% mais tu es jeune et tu devrais ne pas te réveiller trop fatigué pour suivre les cours du jour. Bon, ce n’est pas tout ça mais passons à l’examen médical !

Pupuce poussa gentiment Daniel en arrière. Aussitôt, le siège de ce dernier changea de configuration pour devenir apte à l’examen. Pupuce glissa son stéthoscope sans retenue sous le tee-shirt de Daniel. Il n’eut même pas le temps de penser à broncher.

Pupuce : Cœur en bonne santé… Poumons vigoureux… *bruit d’une porte qui grince* Ah ma Choupi ! Entre ma belle, ton patient est sur ta gauche !
Choupi : Bonjour tout le monde.

Daniel rendit son salut et vit que le mastif commençait à s’inquiéter sur son sort mais il se laissa faire… même quand la vétérinaire sortit une seringue de vaccin. Chose qui était curieuse : le chien n’avait pas du tout bougé à l’injection comme si on lui avait intimé l’ordre de se tenir tranquille. Pendant ce temps là, Pupuce continuait de s’occuper de Daniel sans que ce ne soient des tests invasifs.

Pupuce : *regardant l’intérieur de la bouche de Daniel* Daniel, je vais peut-être te demander quelque chose de bizarre mais, sais-tu pourquoi on t’a fait venir ici ?

Daniel émit un son qui résonna comme une réponse négative. Quand il put articuler, il lâcha :

_ «Vivi » devait me le dire de façon précise qu’après mon assentiment.
Pupuce sourit : « vivi » ? Il ne t’a donc même pas dit son nom ? Ah qu’il est distrait ! Au moins, ne l’aura-t-on pas entendu parler d’Emeraudia sur Terre ! Vivi cherche et trouve sans se tromper, des gens qui ont un don.
_Un « don » ?
Pupuce : Oui, un talent particulier, ce que certains nomment « pouvoir » plus ou moins magique. Comme ça !
Pupuce claqua des doigts et fit brûler une petite sphère de feu dans les airs juste devant les yeux inquiets de Daniel et qu’un nouveau claquement de doigts fit disparaître aussitôt. Choupi, habituée, continuait de soigner le chien. Elle pansait ses plaies après désinfection.

Pupuce : N’aie pas peur, celle-là je la garde pour Vivi quand il m’embête trop.
_Mais c’est quoi ça ??!
Pupuce : Je suis une démone, ma spécialité c’est le feu. J’en porte le signe jusque dans la couleur de mes cheveux ! Tu ne vois pas de quoi Vivi aurait pu être intrigué ?
_Non pas vraiment… Le mot qu’il a le plus répété lors de notre rencontre c’est « intéressant » et il y avait toujours le chien. Mais je lui ai dit qu’il ne m’appartenait pas.
Pupuce : Hum une piste. Assieds toi devant cette écran s’il te plaît et porte ce casque, je voudrais voir l’empreinte de tes ondes cérébrales, ça nous aide bien parfois !

La machine se mit automatiquement en route sitôt le casque posé. Daniel vit des lignes et des courbes sur l’écran à différents niveaux. Pupuce se pinçait les lèvres de ses dents et scrutait consciencieusement les arabesques numériques.

Pupuce : Hum… Tu es bien un humain, pur jus… Ca fait longtemps que je n’ai pas vu cette empreinte et ça me dit furieusement quelque chose… Chien… « Intéressant »… Oh je sais ! Choupi, viens voir s’il te plaît !!!

Choupi finit son pansement sans accélérer et vint sans se presser près du couple. Aussitôt, Pupuce fit sauter le casque de la tête de Daniel à celle de Choupi dans un tonitruant « Comparaison des empreintes ! Exécuter ! ». La machine afficha les courbes de Choupi en plus de celles de Daniel. Il y avait des dissonances, c’était indiscutable mais, pour la plus grande joie victorieuse de Pupuce, certains pics se correspondaient parfaitement !

Pupuce : TINDAAAAAAAAAAAM !!! Je savais bien que j’avais vu cette empreinte quelque part ! Mon garçon, tu contrôles les animaux, comme Choupi !
_Moi ? … Je ? …

Daniel était trop perdu dans ce qui lui arrivait pour assimiler l’information. Choupi croisa son regard et lui sourit avec grande gentillesse. Pupuce elle, exultait.

Pupuce : TIN DA DA DA DA DA DA DA DAAAAAAAAAAAAAAAAAAAMMMM (HS : Il faut imaginer l’air du thème de la victoire du jeu playstation Final Fantasy 7) ! Vivi, tu vieillis ! Ton énigme, je l’ai résolue en moins de deux !
??? : Tu aurais plus galéré si Choupi n’avait pas été à tes côtés -_-‘’’
Pupuce : Ahhhhhhhhhhhh !!! Mais ça va pas d’arriver derrière les gens sans prévenir !!! *se souvenant de la présence hébétée de Daniel* il y a plein de choses qui font que vos ondes ne corrèlent pas à 100% : l’absence de lien affectif ou sanguin, le fait que toi tu es un pur être humain alors que Choupi a du sang d’ange dans les veines, etc. même les vrais jumeaux des fois ont de petites discordances quand ils ne se haïssent pas. *se tournant vers Vivi* Je suppose qu’il n’a pas de couverture ?
_Couver… ture ?
Pupuce : Ben oui, tu n’es pas toujours en mission d’infiltration, de génie civil ou en guerre ! Même les gens d’ici ne doivent pas nécessairement savoir que tu travailles avec nous !
Daniel : O_______________________________O
Vivi : Pupuce, doucement il arrive ^^’’’’
Pupuce : Ah c’est sûr que ce n’est pas grâce à toi que ce gamin a pu comprendre un traître mot de ce que je lui demandais !!! Tu le savais toi qu’il contrôlait les animaux ??!
Vivi : J’étais sur cette piste… Mais maintenant que c’est confirmé, je crois même savoir ce qu’il lui faut comme couverture *regardant Daniel* Mon petit, accepterais-tu de te faire éleveur ? Nous avons besoin pour différentes équipes de notre pays et d’ailleurs, d’animaux aptes aux missions de sauvetage ou de contrôle ou pour nous aider dans les coins reculés de ce monde.
_Je n’ai jamais étudié cet art-là…
Vivi : Mais ton amour des bêtes ainsi que ta possibilité de leur faire faire les gestes que tu veux à défaut de savoir leur parler pour les demander, sont des avantages non négligeables dans ce métier. Et, s’il n’y a que ça, on inclura dans ta formation à l’espionnage une section « élevage ». On te logerait dans une coquette maison avec tout le terrain nécessaire à l’épanouissement de tes protégés. Qu’en dis-tu ?
_Je ne sais pas… Si rapide…
Vivi : *tape dans le dos* Mais arrête de voir le mal partout ! Regarde toutou ^^

Le mastif avait sa tête contre les jambes de Choupi à qui il lécha la main malgré le mauvais souvenir de la piqûre. Il avait compris que c’était pour son bien.

Vivi : D’ailleurs « toutou », faudrait p’têt lui trouver un nom non ? Choupi, tu as pu l’entendre ?
Choupi répondit d’une voix claire comme du cristal mais pas très fort : Pataud. Mais je peux vous certifier qu’il peut très bien courir.
Vivi : Pataud, pour un chien de ce calibre, c’est ironique… J’aime bien !!! XD Bon l’équipe, ce n’est pas tout ça mais l’heure du dîner approche ! Je vous propose que nous allions tous sans exception à la cafétaria. On pourra plus renseigner Daniel sur nos us et coutumes en attendant que le robot commence son enseignement. Oui Pupuce, je l’ai remarqué sur ton bureau. Cette nuit, il dormira ici, dans une chambre individuelle le temps que nous formalisions un peu plus son arrivée et qu’il ait plus digéré son aventure.

Tous furent d’accord : Choupi partit devant, escortée de Pataud. Vivi allait lui emboîter le pas quand il s’immobilisa pour finalement se tourner vers Daniel.

Vivi : J’allais oublier ! Tiens, prends ça, ça vient de l’armurerie !

Vivi lui tendit un paquet enveloppé de kraft et d’une ficelle, ficelle qui se dénoua très facilement sous le doigt de Daniel. Il extraya ainsi un fouet, d’une matière qui lui était inconnue mais qui semblait bien solide, aux mesures parfaites pour son gabarit. Pupuce en avait la bouche grande ouverte.

Vivi : Quoi ? Ne me dis pas que les examens médicaux montrent une interdiction à la manipulation du fouet ?
_Je ne sais pas m’en servir…
Vivi : *retour sur Daniel* Tu apprendras. Je doute que tu en aies besoin pour ta couverture vu ton don mais ça pourra ajouter à ta crédibilité, tout comme ça pourra t’être utile sur le terrain militaire voire même, *en rigolant* auprès de certaines filles !
Pupuce : VIVI !!!!

Vivi prit très vite le pas de Choupi à ce moment-là. Pupuce était encore stupéfaite du geste et de l’audace de Vivi. Elle grommela :

Pupuce : Des fois, je me dis qu’il a un accès pirate sur toutes mes données numériques d’ici… *puis se souvenant de Daniel* Allez mon garçon, suis-moi, une nouvelle vie commence pour toi mais n’aie crainte, nous ne te laisserons pas tomber ! Ah je commence à avoir une sérieuse faim >_<

Daniel eut un sourire. Tout étonné et commençant sérieusement à fatiguer de ses folles péripéties de ces dernières heures, il n’eut plus le courage d’émettre un son articulé mais ses lèvres dessinaient les mots « merci pour tout ».

Pupuce parut comprendre, lui sourit, et le prit par la main brièvement pour l’entraîner vers son premier repas émeraudien.



Autres informations : (Tout ce que vous voulez et qui ne rentre pas dans les autres catégories, ou un point sur lequel vous souhaitez insister. Cette partie n'est pas obligatoire.)

**********

Avatars pris ou réservés : Chris Evans.

Ou avez-vous connu le site / Qui vous en a parlé? : La MJ m’en a parlé ^^

1) tous les personnages hors Daniel sont nommés par des surnoms. Ca laissait une plus grande liberté d'interprétation pour les autres je trouvais.


Dernière édition par Daniel Burton le Ven 23 Déc - 22:17, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordélia Warldof
Admin
Admin
avatar

Age : 32
Messages : 5074
Age du personnage : 22 ans
Pouvoir(s) : Télépathie
Arme(s) : Aiguilles à cheveux & Arc

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 6

MessageSujet: Re: ~~Daniel Burton~~   Ven 9 Juil - 19:18

Validé Wink

_________________
J'ai perdu mes rêves
J'ai depuis longtemps perdu mes rêves, je connais trop la danse. Comme toujours il est huit heures du soir, j'ai dormi tout le jour, mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour. (⚡) Poison Cordy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com
Daniel Burton
Humain
Humain
avatar

Messages : 647
Age du personnage : 24 ans
Pouvoir(s) : contrôle et métamorphose animaliers
Arme(s) : fouet

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 2

MessageSujet: Evolution des pouvoirs   Dim 10 Avr - 13:31

Etait acquis :

Pouvoir "Don de la Nature" niveau 1 : Contrôle des animaux

Demande contre 500 points s'il vous plaît :p :

Pouvoir "Don de la Nature" niveau 2 : Métamorphose animalière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordélia Warldof
Admin
Admin
avatar

Age : 32
Messages : 5074
Age du personnage : 22 ans
Pouvoir(s) : Télépathie
Arme(s) : Aiguilles à cheveux & Arc

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 6

MessageSujet: Re: ~~Daniel Burton~~   Dim 10 Avr - 19:00

- 500 points pour nouveau pouvoir Wink

_________________
J'ai perdu mes rêves
J'ai depuis longtemps perdu mes rêves, je connais trop la danse. Comme toujours il est huit heures du soir, j'ai dormi tout le jour, mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour. (⚡) Poison Cordy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com
Daniel Burton
Humain
Humain
avatar

Messages : 647
Age du personnage : 24 ans
Pouvoir(s) : contrôle et métamorphose animaliers
Arme(s) : fouet

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 2

MessageSujet: Re: ~~Daniel Burton~~   Ven 23 Déc - 22:15

Etait acquis :

Pouvoir "Don de la Nature" niveau 2 : Métamorphose animalière

Demande contre 500 points s'il vous plaît Razz

Pouvoir "Don de la Nature" niveau 3
: Bestiaire de la Création
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordélia Warldof
Admin
Admin
avatar

Age : 32
Messages : 5074
Age du personnage : 22 ans
Pouvoir(s) : Télépathie
Arme(s) : Aiguilles à cheveux & Arc

Feuille de personnage
Relations avec les autres personnages:
Niveau : 6

MessageSujet: Re: ~~Daniel Burton~~   Mar 24 Jan - 11:18

Daniel obtient son nouveau pouvoir contre 500 points.

_________________
J'ai perdu mes rêves
J'ai depuis longtemps perdu mes rêves, je connais trop la danse. Comme toujours il est huit heures du soir, j'ai dormi tout le jour, mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour. (⚡) Poison Cordy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~~Daniel Burton~~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~~Daniel Burton~~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emeraudia, monde miroir :: Le début ne laisse pas présager la fin. :: Fiches :: Fiches des personnages-
Sauter vers: